AccueilEntrepriseMaurice Allais entre le libéralisme et le socialisme ?

Maurice Allais entre le libéralisme et le socialisme ?

Rate this post
Maurice Allais est un grand économiste d’origine française. Lecteur minutieux de l’économiste Léon Walras, Allais est un économiste problématique. Car, ni libéral ni socialiste. Toutefois, l’économiste a laissé un héritage intellectuel colossal qui mérite qu’on s’y intéresse. Comment s’explique les tendances philosophiques et économiques de Maurice Allais ? Découvrez tout maintenant.

L’immense héritage philosophique de Maurice Allais

Avant de plonger ses racines dans les recherches sur l’économie, Maurice Allais a bâti une gigantesque pensée philosophique qui a traversé presque tous ses œuvres. L’auteur, l’économiste, sinon, le philosophe a mis l’accent sur deux questions philosophiques encore en vogue aujourd’hui. Il s’agit de la tolérance et la liberté d’expression. Pour Allais, ce sont là deux choses de haute importance sans lesquelles la vie humaine n’aurait pas de sens. Il estime, à cet effet, qu’il est tout à fait normal, voire légitime que toute personne privée de cette liberté puisse se battre avec tous les moyens possibles pour les récupérer.

À cet effet, Allais s’appuie sur l’idée selon laquelle il n’y a pas de liberté sans contraintes, et que l’une sans l’autre n’a pas vraiment de sens. Même si l’auteur a été taclé de partout pour ces idées, il a su mettre la lumière dans un de ses articles en 1956. Dans la même logique, Maurice Allais, l’auteur, établit une liaison entre le Droit et les droits. Le Droit qui n’a pas les bras séculiers pour le soutenir ne peut conférer des droits, pense-t-il. Car le meilleur Droit est celui qui non seulement s’adapté aux rapports de force en présence, mais également qui donne libre évolution à ces derniers.

Lire aussi :  4 conseils pour réussir un séminaire d’entreprise

Maurice Allais et le rejet du totalitarisme

Si le philosophe estime que la lutte pour la survie est bien légitime, Allais n’encourage pas pour autant le totalitarisme. Le totalitarisme est entendu ici comme une sorte de libertinage, qui offre pour tous la liberté de faire tout contre tous. Cet état de chose selon lui risque de déboucher sur une sorte de dictature. Il faut souligner que Allais à l’instar de tous les philosophes est à la recherche d’une théorie pour un gouvernement un peu plus juste.

Lire aussi :  Les raisons manifestes de l’inégalité salariale homme femme

Le meilleur gouvernement est celui qui use du minimum de contrainte. Ainsi, tout acte autoritaire des gouverneurs contre la liberté des citoyens est contre productive. Cette précision, Allais l’a probablement fait pour éviter que des personnes se cachent derrière sa pensée pour poser des actes immoraux. Ces tendances parfois libérales et tantôt socialistes font qu’il est très difficile de le classer aussi bien parmi les penseurs que parmi les économistes.

Un économiste mixte ou libre ?

Dans les commentaires sur les œuvres, il est fréquent de voir l’auteur taxé de socialiste, de libéral, du néo-libéral, d’ultralibéral, d’utilitariste ou même de social-libéral. En effet, le fait que l’auteur convoque l’État pourrait faire penser qu’il est un socialiste. Maurice Allais n’en pas pour autant, en tout cas, pas au sens strict. De même, son obsession pour les questions de libertés le classe normalement d’office parmi les libéraux. Néanmoins, il existe des contradictions nettes qui déboutent l’auteur de ce titre. À ce propos, Allais a un penchant très grand pour l’équité et la justice, ce qu’il désigne sous la capillarité sociale. L’interventionnisme ne coopère pas non plus avec un titre de libéral-social.

Lire aussi :  Orange wister : connaître ce service de l’opérateur mobile Orange

Pourtant, l’autre en réclame, et ce, sur plusieurs points. Maurice Allais serait par conséquent purement écarté de ce titre. Pendant des années, les commentateurs de ses œuvres ont cherché en vain dans quelle case le ranger sans y parvenir. S’il y a une place pour le philosophe économiste, ce serait probablement dans l’économie libre. Il fait partie des rares économistes qui ont entamé leur carrière par des idéologies. C’est ce qui le distingue de ces collègues. C’est une liberté choisie et assumée par Maurice Allais. Son audace lui a valu d’ailleurs plusieurs distinctions.

Lire aussi :  4 conseils pour augmenter sa capacité d’emprunt

 

Dianehttps://www.oeconomia.net
Diane est la voix experte derrière Oeconomia.net, spécialisée dans la finance, l'économie et le business. Avec un diplôme en sciences économiques, elle décrypte les tendances financières et propose des analyses pertinentes. Sa passion est de rendre les sujets économiques accessibles à tous, en fournissant des conseils pratiques aux entrepreneurs et investisseurs. Sur Oeconomia.net, Diane partage son savoir afin de guider ses lecteurs à travers le monde complexe de la finance et du business.
RELATED ARTICLES

Répondre à :

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments